16 January 2010

Spécialement pour Christian Klein

Dr Yaron Brook


R.: Cette crise financière nous a surtout prouvé que le capitalisme est la manière la plus efficace de s'en sortir. Car cette crise fut provoquée par la politique gouvernementale. Cette crise est une conséquence d’une mauvaise politique de la Banque Centrale Américaine, d’une mauvaise conception provoquée par les agences immobilières, Funny Mail, Freddy Mark et de tous les subsides et les investissements gouvernementaux.
Par contre ce qui a sauvé l’économie, ce sont les entreprises qui travaillent toujours, qui produisent des marchandises, les gens qui investissent… En bref, le capitalisme est l’entité qui a sauvé cette crise mondiale, qui par ailleurs n’a pas été tellement touchée en Israël. Il est impossible de prendre de l’argent d’une bourse et de le mettre dans une autre bourse et vivre en rêvant que maintenant cet argent va augmenter des places de travailles et de nous donner automatiquement du bénéfice …
Q : Finalement, ce n’est pas une crise du capitalisme mais d’une trop grande intervention du régime capitaliste américain..
R. : Non, car le régime américain n’est pas capitaliste. Il n’y a pas de capitalisme aux U.S.A… Dans presque tous les états américains règnent une intervention énorme du gouvernement. Et dans les secteurs qui ont provoqué cette crise, les banques, les investissements et l’immobiliers, l’intervention gouvernementale est surtout très présente. Finalement qu’est-ce que c’est le capitalisme : C’est quand il n’y pas d’interventions gouvernementales …
Q. : Donc vous voulez dire que l’aide financière commencé par Bush et ensuite par Obama dans les banques, les entreprises etc. n’étaient pas la meilleure chose à faire ?
R. : Absolument, c’est une catastrophe pour l’économie américaine car où est-ce que cela va nous amener ?
Cela va créer une situation, dans laquelle à la prochaine occasion, les banques et les entreprises prendront des risques, sachant qu’il n’y aura pas trop de problèmes pour eux… Lorsqu’il y aura bénéfice, l’argent rentrera dans leurs coffres ainsi qu’aux investisseurs et si une crise redémarrait, le gouvernement sera là pour les sauver, donc il n’y a pas à s’inquiéter… ? Cela créera une situation que nous appelons en langage financier : (je n’ai pas compris le terme anglais.) Ce sera une situation épouvantable pour l’économie générale américaine et mondiale. Nous construisons tout simplement les fondations d’un prochain écroulement qui viendra en été et de nouveau on accusera le capitalisme de cette crise et de nouveau il y aura une grande intervention gouvernementale…..
Q. : Et on accusera Obama de ne pas avoir accompli ce qu’il avait promit.. ?
R. : Pas uniquement Obama, (bien que je ne l’aime pas), n’oublions pas que tout a commencé avec Bush.
Q. : A vos yeux, Obama ne serait pas capable a …
R. : Obama est un président catastrophique et l’opinion publique aux USA commence à s’en apercevoir. Je crois que ce qui différencie Obama avec tous les autres présidents, c’est son anti-patriotisme. C’est un président qui se gêne de ce qui justement à fait des Etats Unis quelque chose de spécial… Il est mal à l’aise avec le capitalisme, ce qui finalement est l’héritage des Amériques et qui à fait des Etats Unis une super puissance.
Q. : En vous entendant j’ai l’impression que c’est peut-être difficile pour vous (les experts en finance) d’avouer tout simplement que le capitalisme a échoué ?
R. : Ecoutez, s’il y avait un capitalisme, j’aurais avoué de son échec mais il n’y a pas eu de capitalisme, il n’y a pas eu de marché libre avant cela. Il y avait un marché de 70 à 80 % d’activités bancaires qui faisaient un capitalisme à leur façon. En bref, il n’y avait pas de marché libre…
Q. : Donc il n’y a pas de marché libre au monde ?
R. : Rappelons-nous l’histoire où en 1929 nous avions cette grande chute aux USA. Eh bien ! Aujourd’hui les experts en finance et les historiens savent que ce qui a provoqué cette crise n’était pas le capitalisme mais s’était les fautes commises par la Banque Centrale des Etats Unis.
Q. : Vous voulez nous dire qu’avant et après toutes ces crises aux Etats Unis, nous n’avons pas de sociétés libres au monde, même pas aux USA ?
R. : Exacte, c’est même très triste car à des niveaux économiques bien précis, un pays comme la Chine est plus libre qu’en Amérique. Nous avons d’autres pays en Asie comme Hong Kong et presque tous les pays asiatiques qui ont bien réussi car ils ont un marché libre. Par exemple les banques européennes ont moins de régulations bancaires que celles aux Etats Unis. Finalement dans le monde entier aujourd’hui nous n’avons pas de capitalisme, nous avons des « niveaux différents d’interventions gouvernementales. » Des pays ou il y a des grandes interventions et des pays où nous avons de petites interventions.. Les Etats Unis se trouvent au milieu.
Q. : Prenons p. ex. l’initiative de Obama qui a réussi à crée la sécurité médicale à tous les citoyens… Vous n’êtes sûrement pas d’accord avec cette politique… Mais il y a des milliers de personnes aux USA qui ont besoin de cette caisse de maladie ? Ils ne peuvent même pas recevoir de traitement dans les hôpitaux.
R. : Non, ce n’est pas exacts. Tous ceux qui doivent recevoir une aide hospitalière, sont soignés, c’est une loi aux Etats Unis. Après cela, ils se chargeront de payer comme ils peuvent. Personne aux USA n’est mort par manque de soins médicaux. Le problème aux USA dans le secteur médical, c’est qu’il y a trop de réglementations du régime. 50 centimes de chaque dollar qui sont prélevés pour la santé sont crées par le gouvernement.
Donc, il n’y a pas de marché libre médical aux Etats Unis.
Par contre, il pourrait se faire de simples petites choses aux Etats Unis, comme p. ex. diminuer les prix des assurances médicales pour une certaine couche de population. Ils ne l’ont pas fait et ils ne le feront pas, car cela voudra dire que le gouvernement devra se retirer petit à petit des affaires médicales.
Le marché libre fait diminuer les experts. Les nouvelles inventions médicales (dans le marché libre) contribuent à diminuer la présence des experts médicaux. La technologie (dans un marché libre) contribue à diminuer les experts médicaux… Le problème dans le marché médical des USA, c’est qu’il y a trop de gouvernement et maintenant il y en aura encore plus et finalement les Amériques… non, je dirais même, le monde entier souffrira de cela car la plupart des inventions médicales se font en Amérique. Pourquoi ?
Car dans ce secteur, elle est la plus libre. Lorsqu’elle ne sera plus aussi libre qu’aujourd’hui… après qu’Obama et d’autres présidents après lui, feront la même politique, il n’y aura plus d’innovations dans le secteur médical est tout le monde en souffrira, ainsi qu’Israël.
Q. : Comment comprenez-vous qu’en Israël nous soyons sortis de cette crise avec un minimum de dégâts ?
R. : Je crois qu’il faut remercier les politiciens israéliens qui pendant les dernières trente années ont contribué à amener le pays à une économie plus libérale. Si on revient à ces années 80 ou ils ont commencé à devenir plus libéral, où le système économique socialiste fut enlevé. Et puis, la Banque Nationale d’Israël à fait beaucoup moins d’erreurs que … (il cite des noms que je n’arrive pas à comprendre mais qui étaient à mon avis les présidents consécutives de la Banque Centrale des Amériques.) Et puis il ajoute que c’est à cause d’eux que c’est produit cette crise mondiale. Et que c’est une catastrophe nationale d’avoir renouvelé le mandat de « ? Bernanqui ? » pour de nouveau 4 longues années.
Q. : Finalement, à vous entendre parler ainsi, c’est de donner un énorme crédit à Stanley Fisher (le président de la Banque Nationale Israélienne)…
R. : …J’ai dit que vous aviez fait un PEU MOINS d’erreurs…

1 Comments:

At January 17, 2010 at 7:21 PM , Anonymous CK said...

Ben Bernanke est le président actuel de la FED. Merci pour cette traduction superbe, je vais l´envoyer également à mes collègues du blog.

C´est bien de voir de telles choses dans la télévision israeliénne comme on ne va jamais les voir au Luxembourg. Malheureusement...

 

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home